Les Blobfishs veulent diriger le monde

Venus de l’espace, ces « animaux » ont tenté de s’intégrer au monde des humains. Mais leur tentative a échoué : ils sont alors devenus de plus en plus dégoulinants et de moins en moins humanoïdes dans leur apparence. Ayant été rejetés depuis leur arrivée, ils se vengent désormais en dominant le monde grâce à leur technologie extraterrestre : Internet.

En effet, en 1969 le projet « Arpanet » est créé sous la direction des Blobfishs pour se venger. Personne ne semble connaître cette information de la plus haute importance alors qu’ils nous ont laissé des indices évidents pour prouver leur domination intellectuelle.

Voyez vous-même… Dans le nom « Arpanet », « arpa » vient de HARPON, outil de pêche au principe aussi violent que le rejet complet auquel ce peuple pacifiste a été soumis lorsqu’ils sont arrivés de l’espace. Et « net » dont la traduction anglaise nous donne FILET, outil d’oppression du monde aquatique par l’être humain.

D’autres indices nous sont laissés, notamment avec le ultra connu arobase @ qui représente un blobfish avec au centre son nez, qui fut longtemps un grand complexe à cause des nombreuses moqueries des êtres humains et la courbe représentant son corps à moitié caché par son nez proéminent.

Ensuite, le site EBAY, site iconique d’Internet, où des pirates (nom utilisé pour les vandales des mers) utilisent la technique du PHISHING pour voler de l’argent aux cupides humains.

Le plan de domination des blobfishs a été initié, pierre par pierre, bien avant l’arrivée d’Internet. Déjà en 1667, on voyait apparaître le téléphone à ficelle. Cela ne vous rappelle rien ? Le harpon. La pêche. Déjà, à ce moment-là, les blobfishs partaient à pêche aux informations sur les êtres humains afin de mettre en place leur plan élaboré.

Grâce à ces informations sur les faiblesses et bassesses humaines, ils sont parvenus à installer certains des leurs à la tête de nos plus grandes nations. L’illusion humaine est presque parfaite, à quelques détails près : le nez proéminent et le visage dégoulinant.

 

 

Par ordre d’apparition : François Bayrou (qui peine à masquer sa liquéfaction), Jean-Luc Dehaene, Jean-Marie Le Pen, Ted Cruz.

La ressemblance n’est-elle pas troublante ?

 

Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

 

Zora, Andreas, Edern et Victor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *